Prenez une journée pour vous détendre aux iles de Lérins

Au large de Cannes, les iles de Lérins offrent la possibilité d’une magnifique escapade en pleine nature sur des rivages protégés. Deux iles constituent les iles de Lérins : l’ile Ste Marguerite et l’ile St Honorat.

Pour se rendre aux iles de Lérins, des navettes partent du port de Cannes à des heures réguliers. Pour se rendre à Cannes, possibilité de transport en commun (bus, train). La réservation d’un VTC vous permettra d’être plus rapidement à l’embarcadère pour profiter pleinement de la journée. Je vous conseille donc si vous partez de Nice ou de ses environs d’opter pour www.c-vtc.com qui vous permettra de faciliter votre trajet.

La plus proche de Cannes, et la plus grande est l’ile de Sainte Marguerite. De dimension réduite (environ 3 km sur 1 km), elle offre des panoramas exceptionnels et quelques plages bien agréables. Sur cette ile se trouve le fort de Sainte Marguerite, fort royal devenu en 1685 prison d’état. C’st ici qu’aurait vécu le fameux « masque de fer ». Le mystère de la personnalité du « masque de fer » reste entier. Le masque serait en fait un masque de velours ; le prisonnier pourrait être le comte Mattioli, ou bien Eustache Danger. Le premier aurait été incarcéré pour une vente malhonnête d’un château au roi de France, le second aurait détenu des secrets compromettants pour le Roi de France.

Les promenades sur l’ile sont nombreuses. On peut d’abord faire le tour de l’ile ; on découvre alors les différents points de vue sur Cannes, puis sur l’ile Saint Honorat. Le Fort Royal se visite, construit sous Richelieu selon les plans de Vauban. Après la visite du fort, on peut continuer et terminer le tour de l’ile pour revenir à son point de départ.

La seconde ile, Saint Honorat, est plus petite que Sainte marguerite. Sa particularité est qu’elle est occupée en grande partie par un monastère ; l’ile est d’ailleurs la propriété des moines. L’implantation des moines sur saint Honorat est d’ailleurs très ancienne puisque le premier monastère fut implanté vers 410 par Saint Honorat. Quelques siècles plus tard (vers le V-ème siècle), le monastère de Saint Honorat fut l’un des plus célèbres dans toute la chrétienté.

Malheureusement, le monastère et tous les moines qui l’habitaient furent tués par les sarrazins en 732. L’ile fut à nouveau pillée plusieurs fois ensuite, jusqu’à ce que disparaisse la communauté monacale. Il faudra attendre 1859 pour que la communauté chrétienne reprenne possession de l’ile grâce à l’évêque de Fréjus qui racheta l’ile.

Aujourd’hui, la vie monastique est régulière et tous les offices sont célébrés dans la journée. La vigie, premier office à 4h du matin, puis les moines ou les visiteurs alternent travaux des champs avec une pratique de la prière. Les moines cultivent une dizaine d’hectares sur l’ile, notamment la lavande, la vigne. Ils vendent une liqueur assez connue : la « lérina ». Tout comme pour Sainte Marguerite, vous pouvez faire le tour de l’ile Saint Honorat à pieds. En arrivant au débarcadère, vous pouvez suivre le sentier qui longe le rivage, ou bien, si vous désirez rejoindre directement le monastère, prendre le sentier qui traverse l’il directement.

Ajouter Un Commentaire